투자자별바카라 더블 베팅그타 카지노동향을살펴보면기관은1,985억원순매수했으며,외국인은1,805억원순매도했다.

두제품모두전작대비배터리용량을500mAh늘렸다.구혜선은SNS글을통해“그동안진심으로감사했고덕분에꿈을이룰수있었다..

● 온라인 바카라 게임그타 카지노

● 넷마블 바카라 마틴월드 카지노 주소

● 온라인 바카라 게임마카오 쉐라톤 카지노

나는하나님께“사기당하고빚밖에없는제가무슨헌신을합니까”라고항의했다.양현종이올해도30경기안팎으로선발투수로활약한다면남은23번의등판에서108개정도의탈삼진을추가할수있을것으로예상된다.예장통합연합기관의한관계자는“건강한교회와목사라면정부의정책에대해비판하고조언할수있다.토요일저녁이되어카지노총판 바카라카지노 정킷지저스컬처바카라 더블 베팅그타 카지노교회(JesusCultureChurch)가있는이웃도시새크라멘토(Sacramento)로향했다.매번카지노2번타순에서공격의흐름이끊어지고있다.

● 온라인 바카라 게임해외 카지노 사이트

서울은평성모병원에서환자이동을돕는이송요원1명이신종코로나바이러스감염증(코로나19)진단검사에서1차양성판정을받은것으로21일확인됐다.설계에참여한이은석경희대교수는한매체와의인터뷰에서“130년이넘는역사를지닌한국교회가세계속에서중요한위상을갖게됐다.최근젖소의장내미생물이우유의품질은물론지구온난화의주범으로알려진메탄가스생성에도영향을미친다는국제공동연구팀의연구결과가화제다.언뜻보기에옳게보이는소발의조언은사실위로를가장한송곳같은말이었습니다.우한에전세기를띄워교민을고국으로이송하는일이진행됐습니다.요즘농촌에서는땅콩을수확하느라분주합니다.독도관련기관·단체전국247곳으로조사우리가진정으로하나님께간구하면응답하십니다.*주식등의대량보유상황보고서는특수관계인을포함한개인이나법인이상장회사지분을5%이상보유하게될경우에5일이내발표하는지분공시다.당초이사건은구하라와최씨의쌍방폭행으로알려졌지만최씨가구하라를상대로성범죄를저질렀다는주장이제기되면서최씨에게수사가집중됐다.매일의삶을머리이신예수님의뜻을좇아서교회됨을살아가는성도들에게주시는공동상속자의복은(롬8:17)얼마나클까요.현재648개종목이상승중인가운데하락종목은209개,47개종목은보합세를보이고있다.진천터미널에모형다이너마이트…이용객들2시간‘공포’이곳에탈북청소년과청년들이몰려들었다.이밖에충남138명,부산126명,경남115명,인천85명,강원49명,세종46명,충북45명,울산40명,대전39명,광주27명,전북17명,전남15명,카지노제주12명순이다.최고연장자이지만할머니는결석한번하지않았다.3전2선승제에서첫두판을승리해정상에올랐다.프로미스나인(노지선,송하영,이새롬,이채영,이나경,박지원,이서연,백지헌,장규리)은21일방송된SBS‘인기가요’에서첫번째싱글앨범‘펀팩토리(FUNFACTORY)’수록곡‘러브럼펌펌(LOVERUMPUMPUM)’무대를선보였다.24일팔로워수50만돌파를자축하는게시물을올린이진혁은“팔로워50만명!특별하게우리근방진(?)동생과대표님과함께찍은셀카투척”이라며이동욱,김민규와함께찍은셀카를공개했다.1심에서법정구속된김지사는항소이후보석으로풀려나불구속상태로재판을받아왔다.지난8일방송된tvN토일드라마‘하이바이,마마!’6회에서오직딸조서우(서우진분)를위해49일의시간을바카라 스토리 접속fc2 카지노쓰던차유리(김태희분)의환생라이프에결정적변화가찾아왔다.그러나고유적측은재판연기를요구하며최후진술과변론을사실상거부했다.수능공부를하다가도‘갑자기기억이안나면어떡하지?손이움직이지않아답을쓰지못하면어떡하지’라는생각에결국공부도접었다.굽이8㎝는돼보이는킬힐까지신었습니다.“삶속에서계속하나님을부정하거나믿음을의심할때마다안좋은일이생겼습니다.공조체제안에서도지역구·비례대표의석수비율과의원정수확대등세부적인부분에있어입장차가여전해조정안마련도쉽지는않다.실제알고지내는사이가아니었다.일본외무성조약국장도1991년8월27일1965년한일청구권협정으로개인청구권자체가소멸된것이아니라는입장을표명하였습니다.그러므로여러분은‘내가무엇때문에사느냐’에대한물음에확실한대답을가진채우리에게주어진오늘의삶을살아야합니다.이들은질병관리본부에문의해해당캠페인을설명하고가이드라인을받기도했다.”(5절)스가랴는다시대답합니다.한국교회를일깨우는글도발표했다.검출감도를높이면대장균1마리도검출할수있고기존검출법보다1건당2~3만원의비용절감효과도있다.나와공동체식구들모두이일에는완전한초보였기때문에여러가지시행착오를겪었다.2015년시작돼매년9월에열리는‘평창백일홍축제’는‘웃음꽃만발하는백일홍피크닉’이라는콘셉트아래다양한볼거리와먹거리,즐길거리가마련되고100만송이백일홍이바람에출렁이는꽃물결이입소문을타고해마다더많은이들을불러들이고있다.난카이대학의리샤오빙교수는“홍콩이여전히금융중심지로서우위를점하고있지만,중앙정부는홍콩의혼란이계속된다면더이상기다리지않을것”이라고지적했다.조연이감독의의도를넘어서많은것을하려고하면이야기가흔들릴수있어요.

● 온라인 바카라 게임카지노 ppt 템플릿

주제는‘현대신학에하나님이있는가’.정규집회나기도시간에는누구나언제든지참석할수있지만,단식하며기도하기위해입소할때는반드시예약을해야한다.이게임은올해2분기내스팀플랫폼에얼리액세스로출시예정이다.그들은땅의일을생각하는자들입니다.2016년처음모바일앱을출시해거래액881억원을기록했는데다음해에는2943억원으로3배이상뛰었다.

‘실적효자’IB침체에…6개증권사순이익곤두박질국제축구연맹(FIFA)주관대회에서는현대자동차의차량을쉽게찾아볼수있다.사기꾼들은일자리가없는사람을노린다.팬들은박유천의마약논란이불거진뒤박유환이진행하는1인방송채널에접속해격려댓글을달아왔다.이어“장마당을통해전달된한류문화는북한주민에게이제친숙한존재”라며“한국드라마를넣은휴대용저장장치(USB메모리)에성경말씀이나찬양을함께보내는것도북한복음화의한방법이될것”이라고조언했다.당지도부의나원내대표연임바카라 더블 베팅그타 카지노불가결정에대한반발심리가있었을것”이라고했고,다른초선의원은“황심으로선거가좌우되면당체제가획일화될수있다는우려가변수로작용했을것”이라고말했다.지난20일제주도클럽카지노나인브릿지에서폐막한더CJ컵에이어‘아시아스윙’의두번째일정으로,24일부터나흘간일본지바현인자이아코디아골프나라시노컨트리클럽(파70·7041야드)에서진행된다.공작가는“윤석열이검찰총장에임명되던날얼마나기뻐했던가.=루터대졸업,미국컨콜디아신학대학원목회학석사및성서학박사,현루터교설교연구모임책임자.조선업계의사정도별반다르지않다.‘꿈을이루기위해일생을달려왔는데내가저사람에게빠져여기까지왔구나’란생각이들었다.공유경제나탈소유,온라인기반마케팅등이대표적인변화상이다.더욱우려스러운것은트럼프대통령이한·미군사훈련을대하는태도다.앞서갈라타사라이는10월에먼저계약을종료한최현진의임금도제대로지급하지않아한차례논란을빚은바있다.[속보]文“정부카지노소명은촛불이정해줘…잊지않을것”국민일보는경기대빅데이터센터(센터장장석진)김택환교수팀과공동으로지난달20일부터지난9일까지SNS상에올라온주요격전지6곳후보자에대한유권자평가글52만여건을텍스트마이닝(textmining)기법으로추출해분석했다.LG전자는이날인천사업장직원의가족이코로나19확진자로판정됨에따라해당직원이근무하던연구동을하루폐쇄하고연구동직원들은재택근무하도록했다.스스로원인제공자임을부인하며송구하다는말로가볍게넘기려했다”며“모든국론분열,국정혼란의책임은문대통령에게있다”고비판했다.도는이날KTX세종역관련충북도입장문을통해“세종역추진불가는정부차원에서이미결론난상태“라며이같이밝혔다.이윤석(48)씨는“담임목사님이직접교회곳곳을소개해주는게참신했다”면서“교회의사역도바카라 더블 베팅그타 카지노소개해주셨는데참여해봉사하고싶어졌다”고말했다.“내가주또는선생이되어너희발을씻었으니너희도서로발을씻어주는것이옳으니라.또다른네티즌은대낮연돈의모습을공개하며“이곳(인기가)여전하네요”라고적었다.포스코가포항제철소협력사에서근무할취업희망자교육생을이달말까지모집한다.부산,2∼3년뒤면노인인구20%대진입…노인들갈곳이없다그는미국에서성장했지만카지노친족들과의교류와여행등을통해나이지리아문화를가까이하며자랐다.우리가족은내가초등학교5학년이던1975년대전으로이사를가면서비로소한지역에‘정착’하게됐다.검찰은정교수피의자신문을시작한이날오전9시에부산에서조장관의동생조모씨에대한구인영장을집행했다.지난시즌보다한층더다채로워진해외메이트들과스타출연진들이새로운볼거리를선사할예정이다.그모습을보고국민은모두한목소리로백인들로구성된대표팀을응원했다.회계감사과목문제8개중7개가그것이다.각자의교회에서충성해야한다.

Notre-Dame
Le mot de la Présidente

Danielle Steel a passé le week-end pascal en famille, avec ceux de ses enfants qui se trouvaient en ville. Malgré son emploi du temps surchargé par la rédaction de son nouveau roman et divers travaux de réécriture, elle s’est octroyée deux journées de repos et a pu ainsi profiter de la douceur du printemps, qu’elle admire généralement par la fenêtre de son bureau !

Elle a toutefois pris le temps d’écrire ces quelques lignes sur l’incendie de Notre-Dame, dont je vous propose un extrait qui souligne une fois de plus son attachement profond à notre pays :

Le mot de Danielle

« Paris est encore sous le coup de la stupeur et de la tristesse causées par le terrible incendie de Notre-Dame la semaine dernière, mais le peuple se concentre déjà sur les travaux de restauration, pour lesquels de nombreux dons ont afflué, certains d’un montant ahurissant, équivalent à 100, voire à 200 millions de dollars de la part de grandes marques françaises du luxe. J’ai entendu dire que Disney s’était engagé à hauteur de 5 millions de dollars, un geste à la fois généreux et remarquable de leur part. Les dommages causés à cette somptueuse cathédrale du douzième siècle sont immenses, et les travaux de réparation prévus dépasseront vraisemblablement le milliard de dollars de dons déjà reçus.

Ce bastion de la culture française est sans aucun doute le monument le plus apprécié et le plus précieux du pays, et il revêt une importance particulière pour tellement de personnes, religieuses ou non. Je serai, pour ma part, extrêmement heureuse quand les travaux de remise en état commenceront, car j’ai passé dans cette église des moments très importants de ma vie. » 

Bonne année !!!

 

photo of 2019 light art

Photo by NordWood Themes on Unsplash

Le mot de la Présidente

Pour cette nouvelle année, Danielle vous raconte comment elle passe désormais ses réveillons et vous adresse ses meilleurs vœux. J’en profite bien entendu pour me joindre à elle et vous souhaiter de belles lectures en 2019 ! D’ailleurs, notez bien : La Médaille, le prochain roman de votre auteur favori sortira le 10 janvier.

Le mot de Danielle

Bonjour à tous,

J’espère que vous êtes tous en forme et que vous avez apprécié les vacances. Je travaille beaucoup et j’écris pas mal ces jours-ci, ce qui me tient occupé et heureuse. J’ai passé un Noël agréable avec mes enfants. Ils sont partis il y a quelques jours, je me suis donc remise au travail.

La Saint-Sylvestre n’est que l’un de ces jours dont je ne suis pas folle, certaines fêtes sont plus difficiles que d’autres. Les vacances comme Noël sont difficiles pour certains, en particulier si on est seul, cela aide d’avoir des enfants, une grande famille qui vous entoure. Et puis, il y a d’autres vacances qui sont simplement déprimantes si vous êtes seul(e), comme la Saint-Sylvestre et la Saint-Valentin. En vérité, mes meilleurs réveillons datent de quand j’étais mariée ; nous nous fichions du Nouvel An, nous regardions de vieux films à la télévision, nous mangions du pop-corn et dormions bien avant minuit. Ça m’allait très bien !!! Mon meilleur réveillon du Nouvel An de tous les temps, en pyjama, sans chichis, sans fête, niché au lit avec la personne que vous aimez (et du pop-corn !!).

Puis il y a eu une phase au cours de laquelle nous avons organisé de grandes fêtes le soir du Nouvel An. C’était amusant (même si je préférais les années pyjama). Quand j’étais jeune, j’allais à des soirées pour le réveillon, mais comme je ne bois pas, tout le monde était saoul sauf moi. J’avais alors très peur que mon rendez-vous ne nous tue en voiture sur le chemin du retour (pas très amusant, je suis devenue plus intelligente avec l’âge et j’ai refusé d’être conduite par un ivrogne ; sur la fin, je restais simplement à la maison). Après mon divorce, j’ai continué à donner ces grandes fêtes. Je regardais tout le monde danser et s’embrasser à minuit. Après la fête, je montais dans ma chambre et pleurais. Ensuite, j’ai opté pour des dîners raffinés. Je n’avais plus à regarder les gens danser. C’était bien, mais ce n’était pas terrible non plus : je devais toujours les regarder poliment s’embrasser. Puis j’ai eu une nouvelle idée : des parties de poker ! J’aimais beaucoup et ça me rapportait environ 20 dollars. Personne ne devait s’embrasser, les gens fumaient, mangeaient de la pizza et buvaient – et s’ils buvaient suffisamment, je gagnais davantage. Je l’ai fait pendant un certain nombre d’années, mais j’en ai eu marre. J’ai alors organisé de petits dîners avec des amis mais, encore une fois, vous ne pouvez pas éviter l’embrassade de minuit. Et finalement, j’ai abandonné et j’ai décidé, il y a quelques années, que le meilleur moyen de passer le réveillon, c’était de travailler sur un livre, ce moment où je ne sais même pas quel jour voire quelle heure il est.

Quand j’écris, tout disparaît, je suis perdue dans l’histoire. Il n’y a personne qui s’embrasse dans mon bureau à minuit – à l’exception des personnages de mon livre. Ce n’est pas un réveillon très glamour : je n’ai pas de robe fabuleuse à porter, je suis toute décoiffée, dans une tenue confortable. Je préfère toujours les soirées pyjama et pop-corn en définitive.

Donc, si vous êtes seul(e) ce soir, j’espère que vous avez trouvé une solution tout aussi efficace. Peut-être une boîte de chocolats et un film préféré ? C’est seulement un jour par an et ce n’est pas grave. Le lendemain, tout le monde a une terrible gueule de bois et n’a peut-être pas forcément passé un si bon moment. Alors bonne année et, surtout, je vous adresse tous mes vœux et mes meilleures pensées pour un NOUVEL AN FABULEUX, FANTASTIQUE, PRODUCTIF, AVEC LA SANTÉ ET BEAUCOUP DE BONHEUR !!!

Amitiés,

Danielle

L’amour d’une mère

Le mot de la présidente

A l’occasion d’un message laissé sur son blog par l’un de ses lecteurs, Danielle revient sur sa relation compliquée avec sa mère – car n’est pas mère qui veut. C’est d’ailleurs un sujet qu’elle a abordé plusieurs fois dans des livres comme Le Pardon ou Un parfait inconnu par exemple.

Le mot de Danielle

Bonjour à tous,

J’ai été très occupée cette semaine, certains de mes enfants m’ont rendu visite et j’ai aussi dû garder un œil sur mon travail. J’espère que vous aussi avez passé une semaine productive !

Le message de l’un d’entre vous sur mon blog, touché par le suicide de son grand-père et le rejet de sa mère, m’a conduite à réfléchir à certains événements de ma vie dont je parle rarement.

Ma mère était une femme magnifique, mannequin dans sa jeunesse qui avait su conserver sa beauté et son allure juvénile jusqu’à sa mort à l’âge de quatre-vingt ans. Cependant, solitaire et frustrée, je ne pense pas qu’elle ait jamais été heureuse. Mariée à dix-neuf ans à un homme bien plus âgé qu’elle, elle m’a à vingt ans et fus son seul enfant. Elle était toujours entourée d’une kyrielle de prétendants, impressionnés par sa beauté, et je ne lui ai jamais connu d’amie femme. Elle nous a quittés, mon père et moi quand j’ai eu six ans. Le rejet d’une mère est une épreuve terrible pour un enfant et demande un énorme travail d’introspection pour s’en remettre. Après la naissance de mes propres enfants, j’ai eu encore davantage de difficultés à comprendre mon abandon par ma propre mère et j’ai ressenti le besoin intense de me consacrer à eux et de passer le plus de temps possible avec eux. C’est encore le cas aujourd’hui alors qu’ils sont devenus adultes. Le sentiment d’être mal-aimé par sa mère est si lourd que jamais je n’aurais supporté de le faire subir à mes enfants.

Ma mère et moi nous sommes retrouvées bien plus tard et j’ai rempli envers elle mon devoir en tant que fille unique. Pourtant, nous n’avons jamais été proches. Nous avons tous en nous une idée bien définie du rôle d’une mère, que beaucoup imaginent comme une sorte de super-héroïne dévouée inconditionnellement à ses enfants. Or, une mère est un être humain avant tout, avec ses forces et ses faiblesses, et, si la maternité ne nous rend pas meilleures, je suis d’avis qu’elle accroît nos bons comme nos mauvais côtés.

Pour autant, je suis convaincue que la maternité n’est pas donnée à toutes et que certaines personnes, incapables d’aimer, ne devraient pas avoir d’enfant. L’absence d’une mère est difficile à supporter, mais c’est avant tout l’abandon d’une personne qui n’a rien à nous offrir. Et il m’a fallu de nombreuses années de réflexion et une longue thérapie pour comprendre enfin que le manque d’amour de ma mère n’était pas de ma faute, et que son abandon ne signifiait nullement que je n’étais pas digne d’être aimée.

Tout au long de ma vie, j’ai eu la chance de recevoir l’affection de trois femmes formidables et ce sont elles qui ont comblé mon besoin d’amour, et non ma mère. Elle est décédée d’une pneumonie après avoir attrapé une mauvaise grippe. J’ai pu lui rendre visite sur son lit de mort et espéré jusqu’au dernier moment qu’elle prononcerait les mots que j’avais attendus toute ma vie, mais en vain. Toutefois, je suis comblée par l’amour de mes enfants et de ces trois femmes qui m’ont aimée comme leur propre fille. En conclusion, n’oubliez jamais que vous êtes digne d’amour, que votre mère vous aime ou non.

Pour parler d’autre chose, je vous ai déjà raconté ces fabuleux Dîners en Blanc organisés à Paris un soir de juin dans un lieu tenu secret. Les invités triés sur le volet s’habillent en blanc, apportent tables richement parées, chaises et chandeliers et se réunissent dans un endroit magique de Paris annoncé une heure avant, autour d’un dîner aux chandelles (mon roman Magique, qui paraitra bientôt en France, est d’ailleurs inspiré de cet événement somptueux). Or, cette année, j’avais dû refuser l’invitation car mes enfants me rendaient visite à Paris ce jour-là, mais quelle ne fut pas ma surprise de passer en voiture place Vendôme où avait lieu le dîner cette année ! J’ai même eu la chance de m’entretenir quelques instants avec le chef cuisinier et les amis qui participaient !

Je vous souhaite une excellente semaine, riche en surprises et en belles rencontres.

Amitiés,

Danielle

Danielle Steel parle de son dernier roman, « Collection privée »

 

Le mot de la présidente

Découvrez cette interview de Danielle Steel sur le plateau de l’émission américaine Good Morning America. Elle y parle de son nouveau roman (paru en janvier 2018 en France) et de ce qu’elle aurait fait si elle n’était pas devenue l’écrivain qu’elle est aujourd’hui. Pour ceux qui ne parleraient pas anglais, nous avons retranscrit et traduit l’interview en français ci-dessous.

Robyn Roberts : Vous en êtes à combien de livres maintenant ?
Danielle Steel : Je viens de terminer mon 150e, la semaine dernière.

RR : Et vous en écrivez plusieurs à la fois ?
DS : J’en ai généralement cinq en cours en même temps.

RR : Et cette année, vous en publierez sept [aux États-Unis], comment faites-vous Danielle ?
DS : Je suis comme ça, je travaille tout le temps. Et mon éditeur [américain] a accepté d’en publié six car les lecteurs n’arrêtent pas de me demander : « pouvez-vous en écrire plus ? Pouvez-vous en écrire plus ? », je leur réponds : « vous plaisantez ? Je sors à peine de chez moi ! »

RR : J’en fais partie ! Parlez-nous de votre dernier roman paru, Collection privée.
DS : Il est vraiment intéressant, je suis souvent intriguée par ces personnes très âgées dont nous n’avons aucune idée de comment elles étaient plus jeunes. Là, c’est une vieille dame qui décède et personne ne sait vraiment qui elle est. Elle laisse derrière elle un coffre-fort qui contient une fascinante correspondance et une fortune en bijoux – alors que tout le monde pensait qu’elle n’avait pas d’argent. Et deux personnes, une qui travaille au tribunal et l’autre dans une maison de vente aux enchères, retracent sa vie et découvrent de nombreuses surprises.

RR : Et vous avez déclaré que, si vous aimez beaucoup écrire vos livres, vous avez vraiment pris un plaisir particulier avec celui-ci.
DS : En effet. Cette femme m’intriguait tellement et marcher dans ses pas, voir comment son histoire affecte les personnages qui enquêtent (on découvre qu’un des héros est en réalité son descendant), c’était vraiment passionnant.

RR : Il y a toujours un retournement de situation !
DS : Oui et ça se produit souvent sans mon aide ! Je suis en train d’écrire un livre qui paraîtra dans deux ans environ et l’un des personnages vient de tuer son meilleur ami ! Je n’en revenais pas ! J’ai appelé mon éditeur au beau milieu de la nuit et je lui ai dit : « Tu ne vas pas le croire : il a tué Bill ! »

RR : Nous avons des fans qui sont là et ont quelques questions pour vous :
Jennifer : Le début, le milieu ou la fin, quelle est la partie la plus difficile à écrire pour vous ?
DS : C’est le début qui est le plus dur, démarrer l’histoire. C’est le moment où je vais décider de ranger mes vernis par ordre alphabétique, de trier mon tiroir à sous-vêtements, d’appeler tous mes enfants… je cherche toujours une excuse pour ne commencer mon roman. Une fois que l’histoire est lancée, il n’y a plus aucun problème.
RR : Vous êtes comme nous !

La mère de Jennifer : Si vous n’étiez pas écrivain, quel métier feriez-vous ?
DS : Danseuse. Non, je plaisante. Je serais probablement styliste car c’est ce que j’ai étudié, j’aime aussi l’idée d’être avocate mais, en réalité, j’aime vraiment ce que je fais. J’ai écrit mon premier livre à 19 ans et je n’ai pas arrêté depuis. J’adore mon travail.
RR : Vous pouvez toujours participer à Danse avec les stars !
DS : (rires) D’accord, merci Robyn !

Entre deux séances d’écriture…

 

Le mot de la présidente

Danielle s’est découvert une nouvelle passion : les séries ! Elle vous parle de ses préférées. Et vous, regardez-vous des séries ? Lesquelles ? Dites-nous tout en commentaire !

danielle steel

Le mot de Danielle

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous avez passé une bonne semaine – en dépit du froid glacial qui sévit dans beaucoup d’endroits. L’hiver est bien là, pas de doute.

J’ai tendance à hiberner en hiver (comme une maman ours !). Je passé beaucoup de temps à écrire et entre deux sessions d’écriture, je me consacre à ma dernière passion en date : les séries. Quand je peux, je me regarde une saison entière ou je regarde à nouveau celles que j’ai adorées. J’adore ces soirées d’hiver où je me cale sur mon lit ou mon canapé avec mes trois chiens pour regarder quelque chose à la télé ou sur mon ordinateur. Mes chiens adorent ce moment privilégié et on passe ensemble une soirée ou un jour entier !

Downton Abbey est ma série préférée et la toute première que j’ai regardée. J’ai les six saisons en DVD et je ne sais pas combien de fois je les ai vues ! C’est comme retrouver de vieux amis à chaque fois. Mes filles et moi étions tellement tristes quand la série s’est terminée. Dernièrement, j’ai découvert The Crown (sur la reine Elisabeth) et Victoria (sur les jeunes années de la reine Victoria). Et plus récemment encore, j’ai découvert Call the Midwife (SOS Sages-femmes en français), une série britannique qui se passe dans les années 1950, dans un quartier défavorisé de Londres. Les personnages principaux, des nonnes et des sages-femmes, vivent toutes dans un couvent. C’est vraiment très bien écrit et les acteurs sont extraordinaires. On voit tout ce à quoi étaient confrontées les femmes à cette période. La série est dans sa septième saison et j’ai tout regardé et vraiment adoré. Bizarrement, je n’aime que des séries anglaises. Je m’immerge totalement dans l’histoire à chaque fois, c’est très agréable entre deux séances d’écriture et ça me procure une pause délicieuse. C’est bien de regarder quelque chose que je n’ai pas écrit !!! Si vous les voyez, j’espère qu’elles vous plairont aussi !!!

Bonne semaine !

Amicalement,

Danielle

Joyeuse Saint-Valentin !

 

Le mot de la présidente

Petit message de Danielle Steel à l’occasion de la #SaintValentin.

waffle-heart-2697904_1280

Le mot de Danielle

J’espère que vous passez un bon mois de février. L’écriture m’a accaparée ces derniers temps, ce qui me met en joie. Je suppose que je dois mentionner la fête du jour : la Saint-Valentin. C’est un jour qui provoque des attentes, de l’excitation, de la joie et, parfois, des déceptions. J’espère que cette année dépassera vos attentes !

Mes expériences de la Saint-Valentin ont été très diverses : il y a eu des hauts (deux demandes en mariage) et des bas. J’ai eu de beaux rendez-vous, d’autres absolument désastreux et des soirées solitaires. Mes enfants ont été mes meilleurs compagnons dans ces cas-là. On disposait sur la table des chocolats, des t-shirts avec des cœurs dessus et un énorme gâteau rose en forme de cœur ! On en fait une version miniature maintenant car je n’ai plus qu’une de mes filles qui vit encore à la maison, mais elle a souvent d’autres choses beaucoup plus amusantes de prévu qu’un gâteau en cœur !!!
Donc joyeuse Saint-Valentin ! J’espère que vous passerez une belle journée !

Je vous envoie plein d’amour,

Danielle

Un défilé, une fierté

Le mot de la présidente

À l’occasion de la Fashion week, Danielle Steel s’est rendue dans notre capitale afin d’admirer le travail d’une de ses filles lors d’un défilé de mode.

photo défilé

Le mot de Danielle

Bonjour à tous,

J’espère que vous avez bien profité de votre week-end et que vous attaquez cette nouvelle semaine avec enthousiasme.

J’ai vécu une expérience fascinante ce 3 juillet dernier. Comme vous le savez, trois de mes filles travaillent dans la mode et organisent régulièrement des défilés mettant en scène les nouvelles collections des designers pour lesquels elles travaillent. Les défilés de prêt-à-porter sont très prisés de nos jours ; leur organisation coûte une fortune, et c’est un vrai spectacle que d’y assister. Je n’ai jamais eu l’opportunité de voir les défilés organisés par mes filles (je n’étais jamais au bon endroit au bon moment). Or, ce mois-ci, j’ai eu l’immense plaisir d’assister au défilé organisé par l’une d’entre elles pour la première fois. Elle est coordinatrice de collection, ce qui signifie qu’elle fait des recherches avant que la collection ne soit conçue, qu’elle propose des idées, fait des suggestions, et donne des directives pour la collection à venir. Le jour du défilé, ma fille reste dans les coulisses, à regarder les filles défiler et éblouir le public. Je connais bien la quantité de travail fournie pour ce défilé. Elle travaille tous les soirs pour tout préparer, et la veille ne dort pas de la nuit, elle reste pour regarder les couturiers terminer leur travail et inspecter chaque détail jusqu’à la dernière minute. C’est un travail méticuleux, éreintant et exigeant – agréable à observer pour nous mais qui représente un travail énorme en réalité. Et, après le défilé, le travail continue : la vente des articles de la collection, le look book, les photos de l’événement…

En tant que simples spectateurs, les gens se préoccupent pendant des semaines de la tenue qu’ils vont porter rien que pour regarder le défilé – de nombreux journalistes qui viennent des quatre coins du monde, des célébrités souvent et tous les grands rédacteurs en chef des magazines de mode.

La météo nous a toutefois joué des tours. Il y a une semaine, il faisait 38 degrés à Paris. Ces derniers jours, il faisait à peine une vingtaine de degrés… glacial pour un mois de juillet ! Et le jour du défilé, il y avait une pluie battante. Le défilé Proenza Schouler se déroulait dans la cour d’une superbe ancienne école à Pigalle, protégé par un immeuble en pierre. Nous étions donc au sec. Et les vêtements étaient absolument spectaculaires ! Je les veux tous. Glamours, beaux, féminins, des vêtements tout simplement splendides. J’étais tellement fière en tant que mère de savoir que ma fille avait pris part à cette collection. C’était un très bel événement –  et un véritable plaisir pour moi. Et, juste après le défilé, toute l’équipe de création est allée à une réunion après être restée éveillée toute la nuit. Ils ne s’arrêtent jamais !

Je vous souhaite une très bonne semaine à tous, pleine de joie et de bonne humeur.

Amicalement,

Danielle

 

Le nouveau roman de Danielle Steel : « Agent secret »

Chers amis,

Agent Secret de Danielle SteelCe mois-ci, Danielle nous a réservé un roman plein d’aventure et de suspense, Agent secret (19,99€), votre indispensable compagnon de voyage, idéal pour l’été ! L’histoire se centre sur deux personnages.

Brillant agent secret, Marshall Everett a réussi à infiltrer un cartel de drogue en Amérique du Sud. Quand son identité est révélée, il doit rentrer précipitamment aux États-Unis, où il perd tous ceux qu’il aimait.

Ariana Gregory renonce à une vie palpitante à New York pour accompagner son père, nommé diplomate en Argentine. Son destin est totalement bouleversé le jour où elle se fait kidnapper. Un an plus tard, libre mais encore traumatisée, Ariana débarque à Paris, où elle croise sans le savoir le chemin de Marshall. Attiré par la jeune femme, il remarque qu’elle est suivie. Aussitôt, ses réflexes d’agent secret prennent le dessus et il la sauve de justesse. Ensemble, ils s’engagent dans une course effrénée pour leur survie.

Danielle et moi espérons que le livre vous plaira et vous souhaitons de belles lectures estivales !Signature Margaux Delacroix

Bien amicalement,

 

Margaux DELACROIX
Présidente du Club des Amis de Danielle STEEL

Hauts les cœurs !

steelLe mot de la présidente

Doit-on forcément être en couple pour être heureux ? Les confidences de notre romancière favorite vous mettront du baume au cœur.

Le mot de Danielle

Chers amis,

J’espère que vous attaquez cette semaine du bon pied !

Je me suis souvenue d’une chanson l’autre jour… C’est une très vieille chanson, qui remonte à bien avant ma naissance. En y repensant, les paroles m’ont choquée : You’re nobody until somebody loves you (« tu n’es personne tant que tu n’es pas aimé »). Je trouve que c’est une bien mauvaise philosophie de vie qui peut faire beaucoup de mal. Et je pense qu’on s’est tous dit que c’était vrai à un moment de notre vie. On est dans une sorte d’impasse, il n’y a personne dans notre vie (amoureuse), et on a l’impression de n’être rien ni personne. Moi aussi, j’ai connu de pareils moments. Mais je me suis rappelée qu’il ne fallait pas tomber dans le piège. Quand j’étais encore mariée, je ne travaillais pas le weekend. Je passais les deux jours avec mon mari et mes enfants. Aujourd’hui, je suis divorcée et mes enfants sont grands, donc je travaille la plupart des weekends. Bon d’accord, TOUS les weekends (mais tout est si calme, personne ne me dérange pendant que j’écris).

Je pars en vacances avec mes enfants une fois par an, je ne peux imaginer partir seule (ce ne serait pas très amusant). Et je n’aime pas plus aller au restaurant ou au cinéma en solitaire (personne à qui parler ou avec qui partager du popcorn). On en vient parfois à se dire qu’on ne mérite pas de s’amuser si personne n’est à nos côtés. Être aimé(e) nous fait nous sentir si important et digne d’intérêt, si chanceux. J’aime travailler quand je suis seule car ça occupe mon temps, ça me distrait et les journées passent plus vite – bien que je puisse aller me promener dans un parc, aller au musée, ou à une expo toute seule, – je n’ai pas à attendre d’être aimée pour faire ça !

Je n’aime pas l’idée qu’on puisse se sentir dévalorisé parce qu’on n’est pas en couple, c’est vraiment affreux de se dire qu’on est personne tant qu’on ne nous aime pas. Je ne suis pas personne. VOUS n’êtes pas personne ! Après ces réflexions, j’ai décidé de m’offrir quelque chose, de faire une activité qui sorte de l’ordinaire, et j’ai décidé que je n’avais pas à attendre quelqu’un pour le faire, ni même qu’on me donne la permission pour que je me sente spéciale.

Chacun d’entre nous est spécial, et chacun d’entre nous est quelqu’un – quelqu’un d’unique, de singulier et d’important dans ce monde. Donc prenez soin de vous, et faites vous plaisir aujourd’hui. Je pourrais bien ne pas travailler ce weekend…

Je vous souhaite une très bonne semaine ! Vous le méritez.

Amitiés,

Danielle